La Tête-de-la-Cicle

Le col de la fenêtre, comme son nom l’indique, est une ouverture sur le Mont Blanc. La sensation d’être au porte de la haute montagne y est réel. La randonnée se poursuit après avoir passé le col de la Cicle, par l’ascension de la Tête-de-la-Cicle où il n’est pas rare d’y trouver une harde de bouquetins. Dans le vallon sauvage (qui domine le lac de Roselend) après avoir traversé un éboulis de gros blocs rocheux, nous observerons une colonie de marmottes et probablement l’aigle royal qui surveille sa proie dans un interminable vol plané.

Un petit détour par les veines de quartz du col de la Gitte puis descente au mini-bus par la Grande-Pierrière et le Bolchu.

TOP